Zola Manuscrit

Parmi mes résolutions, ou plutôt mes envies de 2021, il y en a une que j’ai longtemps repoussée : relire des classiques. J’ai effectivement remarqué que je lisais principalement de la littérature « contemporaine ». C’est formidable pour découvrir de nouveaux auteurs, et soutenir la création littéraire et artistique. Mais pour la culture générale, le plaisir de la langue, j’avais envie de lire dans le rétroviseur !

C’est ainsi qu’hier soir, je n’ai pas fermé l’œil avant de terminer « Au Bonheur des dames » de notre grand Zola ! La dernière fois que j’avais lu l’un de ses romans, c’était à la fac où nous avions étudié « L’Oeuvre », que je vous recommande par ailleurs !

J’ai donc été plongée ces derniers jours parmi les dentelles et les bibelots qui remplissent les rayons de ce grand magasin parisien, aux côtés de vendeuses et commis qui travaillent et vivent dans ce nouveau temple de la consommation. Les propos que Zola met dans l’esprit visionnaire de son Mourguet n’ont rien à envier à nos débats lors des soldes ou du Black Friday ! Faire acheter, toujours plus.  Accumuler, encore. Mais dans quel but et à quel prix ?…

Pour ceux qui aiment lire sur liseuse, je vous signale que de nombreux classiques sont gratuits ! Alors vous ne risquez vraiment rien à vous lancer dans l’aventure !

Maintenant, j’hésite… Après ma prochaine lecture (contemporaine), vers quel auteur vais-je me tourner ? Balzac ou Proust ? Si vous avez une préférence…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *